Lutte contre le terrorisme : Les médias s’informent sur les moyens de lutte

      Commentaires fermés sur Lutte contre le terrorisme : Les médias s’informent sur les moyens de lutte

Un atelier de formation pour le renforcement de la capacité des médias pour une bonne lutte contre extrémisme violent dans la région du Sahel a débuté ce mardi 4 décembre 2018 à Ouagadougou. Cet atelier a été organisé par le ministère de la communication en collaboration avec le bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest Et la commission nationale pour l’UNESCO. 3 thématiques liées aux traitements de l’information en zone de conflit feront l’objet de l’atelier. Du 4 au 6 décembre 2018, les journalistes seront outillés pour contribuer dans la lutte contre l’extrémisme violent.

Les actes terroristes sont devenus fréquents au Burkina Faso et dans la sous-région. Cela constitue une nouvelle matière pour les journalistes qui s’entrainent souvent dans le jeu des terroristes sans pour autant se rendre compte. Ainsi pour aider les journalistes à traiter convenablement ce type d’information et participer à la lutter contre l’extrémisme violent, le bureau général de l’UNESCO en collaboration avec le ministère de la communication a initié cette rencontre. « Cet atelier a été organisé parce que la question est très forte dans la région, elle ne touche pas uniquement un pays donné mais toutes les régions qui ont toutes des zones frontalières en partage », a affirmé la représentante de l’UNESCO, Théodora Taliane.

L’atelier réuni 30 journalistes et des experts venus du Burkina Faso et du Niger. Les journalistes bénéficieront de 72 heures de formation sur 3 thématiques. Il s’agit de l’éthique et la déontologie en matière de couverture de l’information dans les zones de conflits ; les aspects sécuritaires notamment la collaboration avec les forces de l’ordre pour les journalistes en zone de conflit et comment les médias en zones de conflit peuvent utiliser les réseaux sociaux afin d’en faire un véritable outil de formation.

Pour la secrétaire générale du ministère de la communication, Hortense Zida, cette initiative est très importante pour les médias au Burkina Faso en ce sens que «  l’objectif du ministère de la communication et des relations avec le parlement a toujours été de travailler en synergie avec les médias pour améliorer l’information qui est collectée et diffusée en direction des populations relativement à ce fléau que nous jugeons nouveau pour notre conteste national et sous régional ». Elle a ajouté que la formation était une meilleure stratégie pour accompagner les médias.

La formation selon Hortence Zida va renforcer la capacité des participants pour une bonne utilisation des moyens et outils de communication et d’information afin de ne pas servir les intérêts des groupes terroristes.

Nafisiatou Vebama (stagiaire)

Infowakat.net