Le Congo entame la CAN féminine dames handball par un succès

      Commentaires fermés sur Le Congo entame la CAN féminine dames handball par un succès

Le sélectionneur des Diables rouges dames handball, Thierry Vincent a indiqué le 2 décembre à l’issue de la victoire du Congo 36-23 sur le Maroc, lors du match d’ouverture de la 23e édition de la CAN féminine dames, que ce résultat allait mettre en confiance son équipe pour la suite de la compétition. Cette CAN qui porte le nom d’Edith Lucie Bongo Ondimba a été lancée par le président Dénis Sassou N’Guesso.

Le match Congo-Maroc qui a officiellement ouvert la 23e édition de la CAN féminine dames et 2e édition du challenge Edith Lucie Bongo Ondimba a été précédé par une cérémonie faste marquée par la prestation de l’orchestre Extra Musica, l’interprétation d’une chanson en hommage à Edith Lucie Bongo, mais surtout le spectacle des jeunes Brazzavillois sur fond de musique traditionnelle du terroir congolais et une compilation des musiques urbaines, ponctuée par des chorégraphie et des mouvements gymniques épatants.

Après les allocutions du président de la Fédération congolaise de handball Jean Claude Ibovi, du président de la Confédération africaine de handball (CAHB) Aremo Mansourou, celle du ministre des Sports Hugues Ngouélondélé et le coup d’envoi donné par le président Dénis Sassou N’Guesso, le public du Palais des sports de Kintélé a eu droit à un match spectaculaire.

Dans le jeu, les Congolaises, d’abord timorées par l’enjeu du match et la présence des plus hautes autorités du pays, ont finalement eu plus de maitrise dès la 5e minute du match où elles ont pris l’avance d’un point à 5-4. Un avantage qu’elles n’ont plus perdu jusqu’à la mi-temps où elles sont entrées dans les vestiaires avec un score de 15-11 sur des Marocaines moins constantes au cours des 30 premières minutes du match.

En seconde période, les Diables Rouges dames portées par une Bexane Ntsouakari, gratifiée à la fin du match du titre de meilleure joueuse de la rencontre, vont creuser l’écart en portant le score final à 36-23, au grand plaisir des supporters congolais orchestrés par le célèbre Alino.

Dans l’autre match du groupe B, disputé, quelques heures avant, au gymnase Nicole Oba de Brazzaville, l’Angola, le tenant du titre et favori de la compétition, étrillait la Guinée Conakry par un score sans appel de 40-17. Dans les matches du groupe A, le Sénégal, en match de levée de rideaux, a dominé le Cameroun 23-18 alors que l’Algérie a, pour sa part, pris le dessus sur la Côte d’Ivoire 27-25.

Le Congo jouera ses autres matches de groupe au gymnase Nicole Oba. Le 3 décembre, il sera face à la Guinée Conakry à 19 heures ; le 4 du même mois les Diables Rouges dames croiseront, dans le derby du fleuve Congo, les Léopards de la République démocratique du Congo (RDC) à 19 heures avant d’en découdre le 7 décembre avec la redoutable équipe de l’Angola à 19 heures.